Envie de se réchauffer encore plus le sang durant cet été ? Et bien, les amateurs de livres devraient vraiment opter pour de la littérature érotique, un univers très inattendu qui ne manquera pas de titiller les sens des lecteurs. Avec une petite liste des meilleurs ouvrages, il ne suffira plus que de choisir, de se poser sur son transat et d’apprécier le talent des auteurs.

Généralités sur l’érotisme dans la littérature

La littérature érotique comprend des histoires et des récits fictifs et factuels de relations sexuelles humaines qui ont le pouvoir d’éveiller certains désirs chez le lecteur, ou qui sont destinés à stimuler leur sexualité. Cet érotisme prend la forme de romans, de nouvelles, de poèmes, de mémoires vécus et de manuels. Ce genre de littérature s’oriente souvent vers des sujets inspirés par des fantasmes, la prostitution, les orgies, l’homosexualité, le sadomasochisme et d’autres sujets tabous et fétiches, qui peuvent ou non être exprimés dans un langage assez explicite. Malgré les tabous culturels sur ce type de sujet, la circulation de la littérature érotique n’était pas considérée comme un problème majeur avant l’invention de l’impression, car les coûts de production des manuscrits individuels limitaient la distribution à un très petit groupe de lecteurs. L’invention de l’imprimerie au XVe siècle a entraîné à la fois un plus grand marché et des restrictions croissantes, comme la censure et les restrictions légales à la publication pour obscénité, ce qui a rendu clandestine une partie de la production de ce type de littérature dit érotique. Beaucoup de littératures érotiques présentent l’art érotique, avec des peintures et des dessins illustrant les textes.

Au XXIe siècle, un certain nombre d’auteurs tiennent déjà une place de choix parmi tous les auteurs d’ouvrages sensuels comme Alison Tyler, Rachel Kramer Bussel et Carol Queen. Mais Janine Ashbless, Kristina Lloyd et Portia da Costa sont aussi bien connues pour leurs romans érotiques et leurs nouvelles. D’autres auteurs célèbrent le terme  » érotisme « , mais se demandent de même pourquoi la littérature  » avec le sexe oublié  » devrait être considérée en dehors de la fiction littéraire. Le débat a été relancé par la sortie en 2012 de la trilogie 50 Shades of Grey écrite par E. L. James. Le succès phénoménal de son érotisme pour toutes les femmes, surnommé  » mommyporn « , a donné lieu à des détournements comme Fifty Shames of Earl Grey de  » Fanny Merkin  » (de son vrai nom Andrew Shaffer), un livre d’essais intitulé Fifty Writers on Fifty Shades (ed. Lori Perkins), une parodie appelée Fifty Sheds of Grey et des éditeurs d’imprimés érotiques réévaluant le contenu et la présentation du même type. Les libraires et les bibliothèques semblent également reconsidérer leur regard envers l’érotisme et se libèrent un peu plus sur le tabou.

Les romans romantiques peuvent être classés selon une échelle qui définit leur ambigüité et le niveau de « sexualité » qui y figure. D’après les études, ils vont du « centimètre 1 » c’est-à-dire des livres qui placent la tendresse au cœur de l’histoire au « centimètre 30 » qui offre un discours nettement plus « hard », voire cru. Actuellement, il est même sujet de livre pop-up érotique (un ouvrage dont les pages s’animent par enchantement), d’un Kamasutra en 3D ou d’un coloriage érotique, mais c’est encore anecdotique, il faut le souligner. La véritable tendance des auteurs dans le monde de la littérature érotique semble vraiment être l’intrigue et les péripéties autour du couple. Le concept du « pluriamour » et du « multipartenariat » (à savoir l’amour à plusieurs) est moins en vogue par rapport aux ouvrages de l’ancien temps. Les lecteurs préfèrent en effet les histoires romantiques entre deux personnes, leurs sentiments, leurs problèmes et évidemment la vie sexuelle qu’elles mènent. Il y a peut-être là un recul ou un souci de plus de pudeur. Mais en tout cas, les Français sont absolument fans de ce genre d’histoire. La démocratisation du roman érotique n’est pas liée à l’avènement (en tout cas en France) des mommy porn, mais plutôt à une femme, Françoise Rey, aussi appelée « la grande dame de l’érotisme », rien que ça. Une femme qui parle à d’autres femmes ? Cela pique la curiosité du lectorat féminin, et a ouvert le champ des possibles à bien d’autres auteures de romans érotiques. Franck Spengler, écrivain et éditeur français de renom, celui qui a établi l’échelle précédente, expose deux principes assez simples, mais qui, sans doute, parleront beaucoup aux lecteurs : l’histoire doit être intrigante, et l’écriture érotique doit troubler, exciter, transcender…, autant d’ingrédients pour un roman érotique réussi.

Les incontournables pour cet été

Comme annoncé au tout début, certains ouvrages se démarquent vraiment du lot lorsqu’il est question de livres érotiques. Voici donc les livres à absolument lire :

  • « À cœur pervers » qui raconte une série de cinq histoires passionnantes, d’Octavie Delvaux : dans le train, une femme belle et sophistiquée en face d’un garçon trop jeune pour savoir qu’il est désirable. Elle lui écrit, mais quoi ? Et consultera-t-il cette lettre qui sent un doux parfum de soufre ? / Une femme invitée par son mari au restaurant à l’occasion de la Saint-Valentin. Il lui offre un œuf vibrant télécommandé. Elle va aux toilettes, glisse l’objet dans son sexe et revient tranquillement s’asseoir. Mais se doute-t-il qu’en matière de provocation, sa femme est bien plus forte que lui ? / Il a dit qu’il repasserait demain, qu’elle devait mettre une jupe plissée et l’attendre, qu’il n’aurait pas beaucoup de temps. Elle l’attend et se prend à rêver… A-t-elle réellement besoin de lui ? / Il voudrait être l’« homme docile » que cette femme autoritaire recherche par petites annonces. Mais le peut-il vraiment ? / Malgré sa parfaite soumission au dressage, elle perçoit une résistance… Que cherche donc Gwen en séduisant cet homme d’Église qu’elle a croisé par hasard à Palerme ? Et pourquoi se frotte-t-elle à lui pour trouver sa jouissance ? Après tout, c’est un homme.

 

  • « Du Régina, voir la mer » d’Anthony Frontenac : Rose, une femme mûre et énigmatique, entretient un amour charnel avec Dwight, un patineur et enseignant de trente ans. Animé par sa soif de vivre, Dwight vend parfois ses charmes, principalement auprès de certains hommes. Mais la rencontre de Rose dans le célèbre ancien hôtel de Nice vient faire exception. Comme une carte postale de la Côte d’Azur ou d’Alger, où Rose a vécu après l’indépendance de 1962, le texte entraîne les lecteurs des deux côtés de la mer sur des chemins parallèles. S’y joue une ode à la vie, dans ce qu’elle peut offrir de beau ou de douloureux, leçon de dépendance ou de fragilité.

 

  • « S.E.C.R.E.T » de Marie Adeline : À la suite de la mort de son mari, Cassie, une serveuse dans un bar, continue sa vie de manière monotone sans vraiment y prendre goût. Après avoir fait la rencontre de Mathilda, son quotidien change du tout au tout étant donné que cette dernière l’inscrit à son site qui permet aux femmes de s’épanouir grâce à leur vie sexuelle avec plus d’un partenaire.

 

  • « Sex in the kitchen » encore d’Octavie Delvaux : Charlotte est une belle brune de 28 ans qui travaille en tant que maquettiste durant la journée et blogueuse de recettes le soir. Après avoir été tentée de pimenter sa vie sexuelle comme ses deux meilleures amies, elle rompt avec son copain pour essayer de trouver ce qu’elle recherche réellement au lit… Entre un nouveau directeur à son travail qui est à la fois insupportable et irrésistible et des lettres d’amour indécentes, elle en aura vite pour son argent !

 

  • « Avec toi malgré moi » de Vi Keeland et Penelope Ward : Un homme et une femme que tout oppose, une rencontre imprévue. Le début de la relation de Soraya et Graham est un peu chaotique : il ne lui a pas fait très bonne impression. Elle le trouve désagréable et arrogant, un homme d’affaires typique, tout ce qu’elle n’aime pas. Et quand elle va lui rapporter son téléphone qu’il a perdu dans le train, après avoir soigneusement exploré ses données personnelles, elle va constater qu’elle ne s’est pas trompée. Ou peut-être que si. Peut-être que Graham est plus que ce qu’elle a découvert ce matin-là. Ou alors peut-être que leurs différences les rapprochent. Mais ni l’un ni l’autre ne veut que leur relation commencée d’une façon si étrange s’arrête.

En bref, ces 5 ouvrages représentent bien la littérature érotique moderne actuelle. Les lecteurs pourront profiter à travers ceux-ci de véritables histoires d’amour comme ils les aiment, mais aussi d’histoires un peu plus originales, mais qui ne sont pas moins passionnantes. Il s’agit d’histoires qui ne laisseront sans doute personne indifférente et qui auront le mérite d’être torrides à souhait.